FANDOM


Précédent : 2017-10-06 / 420-C42-MA / Matériel et système d'exploitation client 2

Terminal texte (suite) Edit

Système de fichiers Edit

  • NTFS <― le cousin, on oublie
  • ext3
  • ext4 <― jounalisé, utilisé le plus souvent aujourd'hui
  • etc

Journal de transaction = la partie d'un système de fichiers journalisé qui trace les opérations d'écriture tant qu'elles ne sont pas terminées et cela en vue de garantir l'intégrité des données en cas d'arrêt brutal [Wikipédia].

Droits de supeutilisateur Edit

su <― bascule le profil d'utilisateur vers root

sudo <― lance une commande comme superutilisateur

sudo shutdown [-h/-r] now

Ici -h est pour halt (arrêter), -r est pour reboot (recharger).

Commandes alternatives :

sudo shutdown -h now Edit

  • halt
  • poweroff <― halt et eteindre

sudo shutdown -r now Edit

  • reboot

sudo permet gerer et limiter les droit d'execution. Une fichier sudoers specifie les droits pour les differents utilisateurs.

Les façon de commandes système Edit

Ancien : init Modern : systemd
/etc/init.d apache2 restart systemctl restart apache2
service restart apache2

find ― la commande pour chercher des fichiers Edit

find /etc -name "nom du fichier"

Pour avoir de l'aide sur find :

find --help

ou

man find

lnterface graphique Edit

Ligne de commande ― souvent plus efficace pour les tâches répétitives.

Interface graphiqye ― plus facile à naviquer.

Environnement de bureau Edit

GNOME est l'environnement de bureau par défaut pour de nombreuses distributions dont Red Hat Entreprise Linux, Fedora, CentOS, etc.

  • GNOME
  • KDE / Plasma
  • XFCE
  • LXDE
  • etc

Démarrage et interface graphique Edit

Le gestionnaire d'affichage X apparait à la fin du processus de démarrage ; il est responsable pour :

  • démarrage du système graphique ;
  • connexion de l'utilisateur ;
  • chargement de l'environnement de bureau de l'utilisateur.

Les gestionnaires d'affichage Edit

  • gdm (GNOME desktop manager) ;
  • kdm (KDE desktop manager) ;
  • lightdm (utilisé sur Ubuntu).