FANDOM


Cryptograpie Edit

Cryptographie = une technique qui permet d'assurer l'intégrité et la confidentialité des messages. La science du secret : permet à l'émetteur de brouiller l'information pour qu'elle ne soit pas interceptée ni modifiée par une tierce personne.

La cryptographie utilise des calculs mathématiques très complexes.

Histoire de la cryptographie Edit

La cryptographie était utilisée il y a plus de 20 siècles. Plusieurs techniques, exemples :

  • le code de César ― date de 2050 ans ; consiste à remplaces chaque lettre du message claire par la lettre qui se trouve à un ou plusieurs positions en avance de l'alphabet) ;
  • scytale (ou la technique grecque) ― système de codage utilisant deux bâtons du même diamètre et un ruban enroulé qui contient le message ;
  • Énigma ― une machine électromécanique portable servant au chiffrement et au déchiffrement de l'information, utilisée principalement par les Allemands (Die Chiffriermaschine Enigma) pendant la Seconde Guerre mondiale.

La cryptographie moderne Edit

  • stéganographie = l'art de cacher un message au sein d'un autre message innocent (exemple : text caché dans une image, chanson ou un film), la sécurité repose sur le fait que personne ne puisse se rendre compte de la présence du message caché ;
  • cryptographie symétrique — une seule clé echangée entre l'emetteur et le récepteur, qui sert à chiffrement et déchiffrement d'une manière symétrique ;
  • cryptographie asymétrique ― (exemple : RSA) utilise une paire de clés :
    • clé publique du récepteur chiffre le message ;
    • clé privée du récepteur le déchiffre (doit être guardée en secret par le récepteur).
  • cryptographie quantique (utilise les photons).

Nombre premier = un entier naturel qui admet exactement deux diviseurs distincts entiers et positifs (qui sont alors 1 et lui-même). Utilisation pour cryptographie à clé publique.

Chiffrement RSA (décrit en 1977, breveté en 1983) ― le premier système public de cryptographie asymétrique basé sur les nombres premiers.

Taille de la clé Edit

Une clé codée sur n bits = 2n valeurs ; plus la clé est longue, plus le nombre de valeurs possibles est important.

Aujourd'hui pour le cas de chiffrement symétrique on préfére chiffrer avec des clés de 128 bits (2128 ~ 1038 possibilités) ou même 256 bits.

Remarque : les clés de 40 bits (240 ~ 1012 possibilités) sont obsolètes car relativement simple à casser.

La robustesse d'un systéme de chiffrement : Edit

  • la puissance de l'algorithme ;
  • la taille de la clé utilisée ;
  • la capacité de garder la clé secrète de façon sécurisée.

Remarque : il est recommandé que l'algotithme de chiffrement soit publié afin de tester sa résistance aux attaques par la communauté scientifique.

Les systèmes cryptographiques symétriques Edit

DES (Data Encryption Standard) = un algorithme de chiffrement symétrique (chiffrement par bloc) utilisant des clés de 56 bits (chiffre blocks de 64 bits, clé de 56 bits).

RCx (RC2, RC4, RC5) = des algorithmes propriètaires à clé symétrique ; RC2 utilise un bloc de 64 bits avec une clé de taille variable.

Blowfish = Standard de l'armée américaine. Crée en 1993 utilise des clés de chiffrement de 32 a 448 bits.

AES (Advanced Encryption Standard) = le plus sûr des systèmes de chiffrement symétiques.

Les systèmes cryptographiques asymétriques Edit

RSA = basé sur la factorisation des nombres premiers et complexité polynomiale; RSA utilisé avec une clé de 640 bits a été cassé en 2005 ; on l'utilise généralement avec des clés de 1024 bits.

Diffie-Hellman (1976) = basé sur le calcul de logarithmes discrets ; algorythme de partage des clés.

El-Gamal = basé sur ...

Algorithmes de hachage Edit

Hachage = procedure particulière qui, à partir d'une donnée fournie en entrée, calcule une empreinte servant à identifier rapidement, bien qu'incomplètement, la donnée initiale.

Les algorithmes One Way Digests =

Les hashes de type LM et NTLM = [Windows] ...